Le questionnaire de Proust

Catégories L'actu
Hey salut la compagnie !
L’autre jour, je suis tombée sur le questionnaire de Proust, par hasard sur internet. Et j’avoue que j’adore ce genre de choses car c’est toujours le moment de se poser et de réfléchir un peu.
Proust y a répondu ( ses vraies réponses sont ici d’ailleurs)  et Kenjy,notre nouveau venu dans la compagnie, lui aussi.

 

La drogue favorite : Le théâtre et l’écriture, la scène en général pour le côté culturel, spirituel et comme je suis un épicurien la bonne bouffe celle qui est bonne pour le goût mais mauvaise pour le corps et la santé. Tout est bon sans excès mais c’est là mon problème je n’ai jamais compris ce mot.

L’incompréhension : Je dirais la bêtise humaine en générale, se besoin constant d’avoir toujours plus et de ne jamais se contenter de ce qu’on à. La quête du pouvoir au détriment de notre planète et cette question qui reste sans réponse à quoi vont servir les milliards cumulés par les puissants sur leur compte en banque face à la catastrophe écologique qui fonce sur nous.

La chanson qui parle de vous : Il y en a tellement … Beaucoup dans le répertoire de Linda Lemay. Et à chaque instant de ma vie et parfois de la journée elles changent … Je serais incapable dans citer une seule … Mais par obligation pour le jeu, je dirais « le plus fort c’est mon père », j’aimerais qu’un jour mes filles puissent me voir comme Linda Lemay voyait son père.

L’homme/la femme politique préféré(e) : Je n’en ai pas ! Pour moi les politiciens sont tous corrompus il n’y en a pas un que ce soit à l’échelle locale ou nationale qui ne travaille réellement pour ses administrés. Tant qu’il y aura une rémunération aussi conséquente les gens ne feront pas de la politique par conviction. Je ne dis pas qu’au début il n’y a pas de conviction, mais avec le temps cette conviction s’essouffle rapidement. Je pourrais dire tellement de choses sur ce sujet. Je m’intéresserais au premier politique qui vivra 5 ans avec les minimas sociaux dans un HLM en cité. A celui ou  celle qui dormira pendant 5 ans dans une tente par tous les temps. A celui ou celle qui parcourra des milliers de Km pour fuir la guerre, la pression des groupes radicaux, la famine. Je soutiendrai celui ou celle qui bossera à l’âge de 55 ans pendant 5 ans dans les métiers difficiles maçon, couvreur … avec le même salaire et qui touchera ensuite la même retraite. Aujourd’hui ils sont tous déconnectés de la réalité … Mon homme politique préféré : Coluche

La plus grande angoisse : Ma plus grande angoisse ? Oublier mon texte, non, je dirais plutôt de rentrer sur scène sans même savoir de quoi parle la pièce. C’est un rêve que je fais souvent. Sinon pour être plus profond dans ma réponse je dirais que c’est d’être oublié des gens, de n’être qu’une vapeur qui au bout d’un certain temps se disperse pour ne plus laisser de trace.

Avec qui aimeriez-vous être coincé dans un ascenseur ? Tellement de gens. Mes grands parents, ceux que j’ai connu et que je n’ai pas connu, pour leur demander si ils sont fier de moi et me raconter plein d’histoire sur leur vie, quand ils sont partis j’étais jeune ça serait l’occasion de leur dire que je les aime et que je pense très souvent à eux. Et puis aussi des artistes que j’admire disparu trop tôt Robin William, Louis De Funès, Mariano et tellement d’autre. Mais si je devais choisir une seule personne dans les artistes ce serait Robin William. J’aimerais aussi me retrouver coincé avec mon double pour avoir une discussion sérieuse sur ce qui c’est déjà passé dans ma vie et ce qu’on compte faire pour l’avenir.

Le chef-d’œuvre du cinéma que vous trouvez vraiment nul : Le mot nul m’ennuie parce que les goûts et les couleurs ne se discutent pas. Et que ce que je ne vais pas aimer d’autres vont kiffer. Je n’ai jamais réussi à adhérer au James Bond, Indiana Jones. Je n’arrive même pas à mettre les films en route.

 La lettre préférée de l’alphabet : Le O, la boucle est bouclée.

Le talon d’Achille : Je ne peux pas le dire tout le monde va en profiter sinon, lol comme diraient les jeunes. Donner ma confiance trop rapidement et trop vite admirer les gens du coup parfois je tombe de haut mais jusqu’à maintenant j’ai toujours su me relever.

Si vous étiez une femme pendant 24h, que feriez-vous ?  J’en profiterai pour essayer de comprendre son fonctionnement qui nous parait si complexe, sa sensibilité. Je suis sûr que si les hommes comprenaient mieux les femmes, on s’apercevrait, qu’elles sont bien au dessus de nous et beaucoup plus forte. C’est peut être pour ça qu’on évite de les comprendre. Et si je pouvais choisir j’aimerais être dans la peau d’une femme enceinte, savoir ce que c’est que de porter un être en soi et avoir le goût du lien si fort qu’il y a entre l’enfant et la maman. Par contre dans les bons moments, pas pendant la période des nausées ou des coups de blues. Le jour de l’accouchement doit être magnifique à vivre au-delà de la douleur qu’est ce qu’il peut avoir de plus beau au monde que de donner la vie. Quelle magie !

L’objet que vous rêvez d’acquérir ? Une salle de spectacle, pour y faire mes programmations et y jouer avec de grands artistes, ou faute d’avoir assez de talent admirer leurs travails et les voir évoluer sur scène.

La mauvaise habitude : Dire non trop vite ou réagir trop vite à une situation, souvent je regrette et je fais marche arrière, je commence à savoir réfléchir avant d’agir … Mieux vaut tard que jamais.

La plus grande peur : Je pense celle de tous parents, qui arrive quelque chose à mes princesses.

L’idéal féminin : Je n’en n’ai pas qu’une, j’admire toutes celles célèbre ou non qui se sont battues par n’importe quel moyen pour l’émancipation de la femme. Et se battent encore pour cette cause. Parce que malheureusement cette inégalité persiste et pour en venir à bout il y a encore énormément de boulot.

Qui y’ a t’il derrière vous : Ma bibliothèque avec tous mes livres de théâtre, mes partitions de musiques et plein de bazar en tout genre. Pour ce qui est de ma vie : des rires, des pleures, de la joie, de la tristesse, de magnifiques souvenirs mais aucune rancune, ça prend trop de temps et d’énergie à entretenir. J’évite de regarder derrière moi, je m’efforce d’aller de l’avant pour mes filles qui sont mon avenir.

Quelle matière ajouter dans l’enseignement actuel ? Il y en a tellement mais une des plus importante à notre époque c’est l’environnement. Une matière avec des heures et des heures basées sur l’environnement, le respect à avoir à son égard, son fonctionnement. Et toutes les matières peuvent être rassemblées autour de ce thème. Eveiller la curiosité des enfants sur tout ce qui les entourent. Développer des outils pédagogiques, des zones de protections avec des nichoirs, des marres pédagogiques, des maisons à insectes … Il y aurait tellement  à faire pour que nos enfants deviennent les écocitoyens de demain. Ca reste un super défi.

Qu’avez-vous appris aujourd’hui ? 5 pages du prochain gros projet que nous sommes entrain de mettre en place avec le TD

Le rêve récurrent : Je cours (déjà là on sait que ça tient du rêve) et je tombe dans un trou.

L’odeur préférée : Celle qui émane de la forêt quand il a plu et que les premiers rayons du soleil réchauffent le sol. Cette odeur acre de la terre, de l’humus, de l’herbe et de toutes les essences qui se mélangent

Le premier livre : Harry Potter à l’école des sorciers

Si vous étiez un roi célèbre : Aucun, je suis contre la monarchie. Sinon le roi du matelas, un bon sommeil est important pour prendre la vie du bon côté.

Un déguisement pour un bal costumé :

Votre secret : Ca … c’est secret … on va dire petit joueur … Mais je pense que dans beaucoup des réponses que j’ai donné j’en ai dévoilé pas mal.

Un héros incompris : Forrest Gump. Tu as vu, j’ai su en citer qu’un.

Le Feel Good movie: Là aussi j’en ai des tonnes. Mme Doutfire, Menteur menteur, The mask, Le diner de cons, le petit baigneur, la grande vadrouille, la 7ème compagnie …

La réplique de film préférée : J’en ai plusieurs.

  • Vas y fonce, on ne sait jamais sur un malentendu ça peut marcher (Jean Claude Dus) c’est quand même plus joli que « qui tente à rien n’a rien).
  • Je sais que j’plais pas à tout le monde, mais quand j’vois à qui j’plais pas, je m’demande si ça me dérange vraiment (Dikkenek)
  • La vie c’est comme une boite de chocolats : on ne sait jamais sur quoi on va tomber (Forrest Gump)
Share Button
Cie de théâtre en région Nord-Pas-de-Calais

1 commentaire sur “Le questionnaire de Proust

  1. Kenjy, comme j’aimerais lire plus souvent des reportages comme celui-là,!tu es une personne avec de vraies qualités, avec une telle perception des gens, du monde qui t’entoure avec de belles valeurs et avec un incroyable talent!reste comme tu es, surtout ne change pas.A bientôt pour une levée de rideaux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *